Rudiments / photographies argentiques / ESBAT / 2004
Tirages numériques mats contrecollés sur aluminium / dimensions variables


     Les photographies de Rudiments composent un ensemble d'une quarantaine d'images, dont une partie à fait l’objet de l’exposition à l’École Supérieure des Beaux-arts de Tours ; elles ont été réalisées lors d’une résidence de travail à New Delhi en 2004.
     Ce travail est né à un moment où le langage visuel des mass-médias sur-utilisait de façon surprenante des motifs abstraits (voiles, feux, fumées, pixellisation, déserts, vides, caches...) pour restituer l’information.
 Ces agents de dissimulations des évènements étaient chargés de significations diverses selon les circonstances ou le contexte. Images abstraites, malléables, aux qualités plastiques indéniablement séduisantes, qui servaient surtout à combler les manques de la démonstration guerrière, politique, informationnelle... Elles ne faisaient qu’attester de la continuité d’une longue tradition de propagande, où l’invisible est plus aisé à manipuler que la preuve, et chargé, qui plus est, de potentialités plus grandes. Ces motifs formels accompagnaient un discours sur un réel camouflé, le retour du spectre dans une réalité fantomatique.
     Il me semblait que ces motifs ré-actualisés par l’imagerie contemporaine appartenaient en réalité aux fondamentaux de la peinture la plus ancienne, de la photographie, et que le caractère frappant des informations devaient beaucoup à la force de ces motifs archaïques inscrits dans l’imaginaire collectif.
      Le voile, le feu, la fumée, formalisaient d’abord des problématiques internes à l’image, matérialisaient des questions limites liées au visible et à l’invisible.


     J’ai mis en jeu ces motifs en enregistrant leurs métamorphoses dans le cadre de mise en scènes dédiées à la photographie, l’une à partir de voiles de couleurs et l’autre à partir de fumées fabriquées pour l’occasion.
     L’exposition était constituée de tirages contrecollés sur aluminium qui flottaient, trouaient la surface des murs. Les tirages mats et les éclairages retravaillés en gris accentuaient physiquement l’effet d’irréalité de l’espace d’exposition et des images.


 

Rudiment_ill_1_120x120.jpg

Rudiments / Sans titre / 120x120 cm

Rudiments_ill_2_45x45.jpg

Rudiments / Sans titre / 45x45 cm

Rudiments ill. 3_30x30.jpg

Rudiments / Sans titre / 30x30cm

Rudiments_ill_4_75x75.jpg

Rudiments / Sans titre / 75x75 cm

Rudiments_ill_7_75x75.jpg

Rudiments / Sans titre / 75x75 cm

Rudiments_ill_8_75x75.jpg

Rudiments / Sans titre / 75x75 cm

Rudiments_ill_9_45x45.jpg

Rudiments / Sans titre / 45x45 cm

Rudiments_ill_10_30x30.jpg

Rudiments / Sans titre / 30x30 cm

Rudiments_ill_11_30x30.jpg

Rudiments / Sans titre / 30x30 cm

Rudiments_ill_NB_2_75x75.jpg

Rudiments / Sans titre / 75x75 cm

Rudiments_ill_NB_1_75x75.jpg

Rudiments / Sans titre / 75x75 cm

Rudiments_ill_NB_3_75x75.jpg

Rudiments / Sans titre / 75x75 cm

Rudiments_ill_NB_4_75x75.jpg

Rudiments / Sans titre / 75x75 cm

Rudiments_ill_NB_5_75x75.jpg

Rudiments / Sans titre / 75x75 cm

Rudiments_ill_12.jpg

Rudiments / Sans titre / 120x120 cm

Rudiments_Xpo_vue_Nord_4.jpg
Rudiments_Xpo_vue_Nord_2.jpg
Rudiments_Xpo_vue_Nord_1.jpg
Rudiments_Xpo_vue_Nord_3.jpg