La promenade de Fritz

1/16

d'après l'Etang de Robert Walser

Distribution

Travail mené par : Pascale Nandillon et Sophie Pernette

Adaptation : Sophie Pernette

Lumière, son : Frédéric Tétart

Avec : Back Abdoul Bakayoko, Hamed Bakayoko, Matéo Barrière, Sandrella Belghali, Ashley Henry, Steevens Henry, Marie-Isabelle Hérédia, Morgan le Morvan, Lolita Letertre, Sophie Pernette

 

Partenaires

L'ACSE, Espoir Banlieue

 

Présentation

Ce spectacle réunissait les acteurs amateurs des ateliers de création de L’Espal et l’Atelier hors champ. Nous avons travaillé avec les enfants à partir d’improvisations qui ont abouti à l’adaptation du texte de Walser et l’écriture de scènes inexistantes dans la version originale.

Fritz est un petit garçon solitaire qui pense que sa maman ne le regarde plus… Il aime se réfugier au bord d’un étang, au fond de la forêt et réfléchir. C’est là qu’il rencontre une étrange créature, à moins que ce ne soit qu’une simple petite fille. Il apprend à dire et trouve le chemin des mots pour toucher le cœur de sa mère… Mais peut-être Fritz s’est-il seulement endormi et se promène dans ses rêves.

 

La fille : Tu sais ce que c’est toi la tristesse ?

Fritz : Ah oui… on pourrait dire Fritz la tristesse…

La fille : Tu devrais voir Fritz… tout est brillant là, au fond… et si calme, si différent. tu pourrais venir, tremper ton cœur là, ça le laverait… et après peut-être qu’il serait moins triste …

Fritz : Ah… laisse mon cœur où il est… personne n’en veut de toute façon.

La fille : personne

 

Fritz : Maman… ah je sais pas dire… les mots sont prisonniers

(La fille  tire un fil rouge du cœur de Fritz)

La fille : je te libère ! (elle éclate de rire)            

Ça va mieux ?

Fritz : Tu es bizarre comme… T’es quoi au juste ?

La fille : Et alors ta maman ?

Fritz : Maman… maman, elle le regarde plus mon cœur, c’est comme si j’étais devenu transparent… alors voilà, je préfère rester seul, ici ou dans ma chambre.

La fille : C’est quoi une chambre ?

 

Fritz : C’est un endroit à soi, où on peut dormir, où on peut se raconter des histoires… c’est comme une boite.

La fille : T’as mis quoi dans ta boite ?

Fritz : Tu poses toujours autant de questions ?…